ROUNDUP Desherbant Ultra Plus 500ml Glyphosate

Herbicide systémique du groupe glycine, non sélectif, à absorption foliaire, principalement en post-émergence et non résiduel, caractérisé par sa bonne translocation, son activité élevée, son large champ d’action et sa capacité à contrôler les organes reproducteurs souterrains. Il est absorbé par le feuillage par un processus de diffusion passive et transloqué dans le phloème lentement dans toute la plante jusqu’aux organes souterrains ; cette absorption peut durer jusqu’à 48 heures, mais la plus grande partie est absorbée dans les 4 à 6 heures après le traitement. Les effets deviennent visibles sur les espèces annuelles en 2-4 jours et sur les espèces pérennes en 7-10 jours. Les espèces ligneuses ont besoin de 1 à 2 semaines. Il agit en inhibant l’une des enzymes, la 5-énolpyruvylshikimate-3-phosphate synthase, qui contrôle la synthèse des acides aminés aromatiques essentiels que sont le tryptophane et la phénylalanine et d’autres substances chimiques endogènes importantes telles que la lignine, les phénols et l’acide indole-acétique. Dans le sol, il est rapidement inactivé. Dans les sols tourbeux aérobies et anaérobies, la dégradation est lente ; dans les loams sableux, la demi-vie est de 19,2 jours. Dans les sols argileux auxquels il se lie fortement, la demi-vie peut atteindre plusieurs années. La persistance est également accrue dans les climats froids. Effet minime sur la microflore. La biodégradation microbienne est terminée et des composés naturels sont finalement formés : CO2, eau, N et phosphate. Aucune dégradation chimique. Dans les eaux de rivière avec sédiments, il est facilement adsorbé par les sédiments et est dégradé principalement par l’action microbienne ; sa demi-vie dans les sédiments est de 120 jours. 35 % sont adsorbés presque immédiatement et précipités avec les sédiments et les colloïdes en suspension.

45,95 TVA incluse

61 en stock

ROUNDUP Desherbant Ultra Plus 500ml Glyphosate

SKU ROUNDUP ULTRAPLUS 500ML Categories , ,

Description

GLYPHOSATE 36% (SEL DE POTASSIUM) [SL] P/V – MONSANTO

Herbicide systémique du groupe glycine, non sélectif, à absorption foliaire, principalement en post-émergence et non résiduel, caractérisé par sa bonne translocation, son activité élevée, son large champ d’action et sa capacité à contrôler les organes reproducteurs souterrains. Il est absorbé par le feuillage par un processus de diffusion passive et transloqué dans le phloème lentement dans toute la plante jusqu’aux organes souterrains ; cette absorption peut durer jusqu’à 48 heures, mais la plus grande partie est absorbée dans les 4 à 6 heures après le traitement. Les effets deviennent visibles sur les espèces annuelles en 2-4 jours et sur les espèces pérennes en 7-10 jours. Les espèces ligneuses ont besoin de 1 à 2 semaines. Il agit en inhibant l’une des enzymes, la 5-énolpyruvylshikimate-3-phosphate synthase, qui contrôle la synthèse des acides aminés aromatiques essentiels que sont le tryptophane et la phénylalanine et d’autres substances chimiques endogènes importantes telles que la lignine, les phénols et l’acide indole-acétique. Dans le sol, il est rapidement inactivé. Dans les sols tourbeux aérobies et anaérobies, la dégradation est lente ; dans les loams sableux, la demi-vie est de 19,2 jours. Dans les sols argileux auxquels il se lie fortement, la demi-vie peut atteindre plusieurs années. La persistance est également accrue dans les climats froids. Effet minime sur la microflore. La biodégradation microbienne est terminée et des composés naturels sont finalement formés : CO2, eau, N et phosphate. Aucune dégradation chimique. Dans les eaux de rivière avec sédiments, il est facilement adsorbé par les sédiments et est dégradé principalement par l’action microbienne ; sa demi-vie dans les sédiments est de 120 jours. 35 % sont adsorbés presque immédiatement et précipités avec les sédiments et les colloïdes en suspension.

Domaine d’activité :

Parmi les nombreuses espèces qu’il contrôle, on trouve :
Graminées annuelles : Alopecurus myosuroides, Apera spica-venti, Avena fatua, Avena sativa, Avena sterilis, Bromus sterilis, Bromus tectorum, Cenchrus echinatus, Chloris pycnothrix, Digitaria sanguinalis, Echinochloa crus-galli, Eleusine indica, Hordeum murinum, Hordeum vulgare, Lolium multiflorum, Lolium rigidum, Lolium temulentum, Oryza sativa, Pennisetum clandestinum, Poa annua, Poa trivialis, Rhynchelytrum repens, Rottboelia exaltata, Setaria pumila, Setaria verticillata, Setaria viridis, Triticum spp. , Zea mays, etc.
Dicotylédones annuelles : Agrostemma githago, Amaranthus albus, Amaranthus deflexus, Amaranthus hybridus, Amaranthus retroflexus, Amaranthus viridis, Ambrosia artemisiifolia, Anagallis arvensis, Atriplex patula, Bidens pilosa, Brassica campestris, Brassica nigra, Brassica rapa, Buglossoides arvensis, Calendula arvensis, Capsella bursa-pastoris, Cardamine hirsuta, Cerastium arvense, Chenopodium album, Chenopodium ambrosioides, Chenopodium murale, Conyza canadensis, Crepis spp. , Cuscuta spp., Datura stramonium, Diplotaxis erucoides, Erodium ciconium, Erodium cicutarium, Euphorbia peplus, Fumaria officinalis, Galeopsis tetrahit, Galindsoga parviflora, Galium aparine, Helianthus annuus, Ipomoea spp, Lactuca scariola, Lamium amplexicaule, Lamium purpureum, Matricaria spp, Mercurialis annua, Myosotis arvensis, Nasturtium officinale, Papaver rhoeas, Ranunculus arvensis, Raphanus raphanistrum, Rumex crispus, Rumex obtusifolius, Scandix pecten-veneris, Scolymus hispanicus, Senecio vulgaris, Silene inflata, Silybum marianum, Sinapis arvensis, Sisymbrium spp, Solanum nigrum, Sonchus oleraceus, Spergula arvensis, Stachys spp, Stellaria media, Taraxacum officinale, Tribulus terrestris, Trifolium repens, Verbena officinalis, Veronica spp.

Monocotylédones vivaces et carex : Agropyron repens, Agrostis stolonifera, Arrhenatherum elatius, Cyperus difformis, Cyperus rotundus, Dactylis glomerata, Elymus repens, Festuca ovina, Festuca pratensis, Holcus lanatus, Holcus mollis, Lolium perenne, Panicum maximum, Paspalum dilatatatum, Pennisetum clandestinum, Phragmites communis, Phleum spp. , Piptatherum miliaceum, Sorghum halepense, etc.
Dicotylédones bisannuelles et vivaces : Achillea millefolium, Allium vineale, Arctium spp, Artemisia vulgaris, Arum italicum, Aster squamatus, Astragalus boeticus, Bellis spp, Borreria latifolia, Cardaria draba, Carduus crispus, Centaurea aspera, Cicuta virosa, Cirsium arvense, Convolvulus althaeoides, Convolvulus arvensis, Daucus carota, Foeniculum spp, Géraniums, Glycyrrhiza, Heracleum sphondylium, Hypericum perforatum, Hypochoeris radicata, Lotus corniculatus, Malva neglecta, Malva parviflora, Medicago sativa, Mentha, Mercurialis perennis, Muscari comosum, Ononis natrix, Oxalis spp, Plantago major, Polygonum persicaria, Potentilla reptans, Pteridium aquillinum, Ranunculus repens, Rumex crispus, Rumex obtusifolius, Senecio jacobea, Sonchus arvensis, Spiraea ulmaria, Symphytum spp, Tanacetum vulgare, Taraxacum officinale, Trifolium pratense, Trifolium repens, Tussilago farfara, Urtica dioica, Vicia cracca, etc.
Arbustes et espèces ligneuses : Alnus glutinosa, Alnus viridis, Betula pendula, Carpinus betulus, Castanea sativa, Crataegusspp, Fagus sylvatica, Fraxinus excelsior, Genista hispanica, Lavandula stoechas, Populus tremula, Prunus spinosa, Pteridium aquilinum, Quercus spp, Rhamnus frangula, Rorippa sylvestris, Rubus spp.
Infestations aquatiques : Arundo donax, Imperata cylindrica, Iris pseudacorus, Paspalum distichum, Phragmites communis, Polygonum hydropiper, Typha angustifolia, Typha latifolia.
Il contrôle également Orobanche crenata dans les fèves et les lentilles, Viscum album dans les plantations de peupliers, de conifères et de fruits, et Cuscuta europea dans la luzerne. Et il est utilisé pour la dessiccation avant récolte du coton, des céréales, des pois, des haricots, etc., ainsi que pour la lutte contre les drageons dans les arbres fruitiers et le vagabondage dans les oliviers.
Résistant : Berberis vulgaris (épine-vinette), Elodea canadensis, Equisetum arvense (prêle), Hedera helix (lierre), Ilex spp. (houx, chêne vert, chêne, etc.), Portulaca oleracea (pourpier, peut être contrôlé à un taux de 2 L/ha. jusqu’à ce qu’il atteigne 12-15 cm), Potamogeton lucens (langue d’oie), Vaccinium vitis-idaea (myrtille) et Vinca spp.
Les mauvaises herbes qui ne figurent pas parmi les mauvaises herbes résistantes sont contrôlables à des doses plus élevées.

Utilisation recommandée :
À des doses sublétales, il augmente la sensibilité de certaines plantes, comme l’orge, la pomme, le soja et la tomate, aux maladies fongiques. À des doses sublétales, il interfère également avec certains processus métaboliques des plantes non traitées : il inhibe l’absorption des ions potassium et phosphate dans les haricots et réduit la production de lignine dans les asperges et le lin. Il empêche le développement des champignons qui aident les plantes à absorber les nutriments et l’eau. Ne pas utiliser sur les baies ou les cultures de semences. Dans les cultures en ligne de plantes sensibles, comme la laitue, les traitements administrés au moment du repiquage peuvent les endommager en raison des éclaboussures provenant de l’irrigation par aspersion après le repiquage et le traitement herbicide. Les dicotylédones pérennes sont plus sensibles au moment ou à l’approche de la floraison qu’en période de croissance active. Un temps frais et nuageux après le traitement peut retarder l’apparition des symptômes. La pluie ou l’arrosage dans les 6 à 12 heures après le traitement peut réduire l’efficacité. Les traitements effectués quelques jours après une pluie ou un arrosage sont très efficaces. Si les plantes sont couvertes de poussière ou ont été récemment broutées par du bétail, la dose doit être légèrement augmentée. Si les plantes présentent des symptômes de sécheresse, l’absorption et la translocation peuvent être réduites. Ne pas appliquer sur des graminées stressées par la sécheresse ou le gel. Les drageons sur les arbres fruitiers sont mieux traités à la fin du printemps. Ne pas mouiller les parties vertes des plantes cultivées avec la solution herbicide. Ne pas utiliser dans les vergers de moins de 4 ans et ne pas mouiller les branches inférieures. Ne pas utiliser dans les serres ou les cultures sous plastique. Éviter la dérive et protéger les arbres lors de la pulvérisation dans les plantations forestières établies. Ne convient pas à l’herbigation. Il convient de noter que la dureté de l’eau, c’est-à-dire la présence de cations, principalement Ca++, affecte négativement l’efficacité du produit. Pour assurer l’efficacité du traitement, ne pas faire paître les espèces annuelles pendant 1 à 2 jours et les espèces pérennes pendant 7 jours.
Usages et dosages autorisés, délais de sécurité (protection du consommateur) et conditions générales d’utilisation.

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Seuls les clients connectés ayant acheté ce produit ont la possibilité de laisser un avis.

Spécifications techniques

ROUNDUP Desherbant Ultra Plus 500ml Glyphosate

45,95 TVA incluse